Pour l’amour du risque

La table était trop basse. Pour me cacher en dessous, il aurait fallu que je me faxe. Que je me lyophilise. Ou que je me vide de tout ce qui, biologiquement parlant, fait de moi quelqu’un de vivant.  Lire la suite

Publicités

Chaussures à son pied.

Il y a des lundis comme les autres, où tu passes ta journée à te lamenter. A te dire que dimanche est déjà trop loin, et que vendredi n’est pas assez près. Des lundis où le ciel est gris, où le plat du jour du bistrot d’en face te donne des envies de régime, et où même tes cheveux ont décidé de t’emmerder. Il y a des lundis comme ça, et il y a les autres. Ces lundis où, dieu seul en connaît le secret, un rayon de soleil vient te chatouiller les doigts de pied pour t’annoncer une bonne journée. C’était un de ceux là. Lire la suite